Synthèse de la journée de réflexion du Festival

La nouvelle équipe du Conseil d’administration du Festival du conte s’est réunie le samedi 26 novembre dernier à Baden. Elle compte dans ses rangs une partie d’anciens du festival, notamment le directeur artistique, Michel Corrignan, qui porte la casquette de vice-président, mais elle est également constituée de nouvelles têtes et énergies : sur les 14 personnes composant l’équipe du festival, on peut dénombrer environ la moitié “d’anciens” et l’autre moitié de “nouveaux”, ce qui est bien équilibré à la fois pour faire perdurer le festival à travers ses ambitions originelles mais aussi pour renouveler partiellement ses visées et surtout la forme du festival.


A la tête de cette nouvelle équipe, Mélanie Vial assure cette année la fonction de présidente. Administratrice et bénévole depuis plusieurs années, Mélanie Vial est secondée dans sa tâche par deux trésoriers, Kareen Rouiller et Gérard Leleup, ainsi que par trois secrétaires, Marie-José Danielo, Grégory Prélat et Audrey Queltier.

Ce 26 novembre, la nouvelle équipe s’est donc réunie pour réfléchir sur l’avenir du festival Passeurs d’Histoires. Martine Compagnon, consultante en entreprise, a guidé les participants tout au long de la journée afin qu’ils se découvrent et définissent ensemble les visées du festival dans sa nouvelle mouture.

Au détour de différentes activités individuelles ou collectives, mais surtout conviviales et ludiques, Martine Compagnon a su faire parler les participants afin qu’ils présentent au groupe leurs motivations et attentes autour du festival du conte. Chacun s’est exprimé sur ce qu’il pouvait apporter humainement, logistiquement, professionnellement, etc… et a donné son “mode d‘emploi” personnel, afin de travailler sereinement tous ensemble et désamorcer d’éventuels conflits futurs.

Après ces présentations en bonnes et dues formes, et une petite pause gastronomique, l’équipe s’est attaquée au vif du sujet, à savoir le but primordial du festival. Les nouveaux administrateurs se sont entendus sur l’importance de la transmission orale et multi-culturelle de valeurs humaines, pour renforcer les liens entre les personnes et les différentes générations, le tout via l’imagination et un brin de surprise.

Les modalités de ces nobles aspirations seront débattues prochainement, lors d’un Conseil d’Administration, qui aura lieu le 9 décembre 2016. Les administrés discuteront ensemble de la pertinence des différentes “options” du festival : deux festivals par an (hiver/été) ? rayonnement géographique du festival ? choix artistiques (programmation des conteurs) ? animations, stage, spectacle commun de clôture ?… etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *